Proposition de débat : Climat / Environnement

Cette discussion préalable à un débat approfondi a été ouverte suite à des réflexions déjà avancées dont vous trouverez une trace dans les commentaires ci-dessous. Les différents sujets possibles sont les suivants :

  • prévenir, gérer l’érosion des falaises, de la dune
  • prévenir les conséquences des tempêtes
  • avec la montée des eaux, retravailler sur les zones inondables
  • quels choix pour l’aménagement littoral, le plan d’eau
  • préservation de la bio-diversité
  • préservation du caractère rural de la commune
  • boisement de la commune
  • ...
climat environnement
Pour marque-pages : Permaliens.

22 Commentaires

  1. Un expérience d’éco-quartier au Royaume Uni : https://fr.wikipedia.org/wiki/BedZED

  2. « Avocat du diable »

    Voici une prise de position concernant la cause du réchauffement climatique.

    • On relèvera quand même que les chiffres avancés sur la montée des eaux (2/3 mm par an) sont loin de ceux relevés par le SHOM en rade de Brest (1cm / an).

  3. L’hydrogène peut-il être une solution locale viable ?

  4. L’exemple d’un village qui s’est engagé dans une démarche de développement durable, de circuits courts, de passivité énergétique et carbone.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/langouet-village-temps-avance-matiere-ecologie-1629830.html

  5. Vidéo sur le rapport 2018 du GIEC

    • À Plougonvelin nous avons donc la durée de 2 mandats pour régler un possible problème de submersion du Trez Hir.

    • On notera que les conclusions 2018 du GIEC sont plus pessimistes que celles qui ont permis d’établir le rapport préalable de la CCPI.
      La CCPI table sur une hypothèse de +1°C en 2030 alors que le GIEC table sur +1.5°C (au mieux et avec des efforts urgents) entre 2030 et 2050.

      • Le giec est un organisme purement politique, ses conclusions alarmistes aident les politiques a prendre des mesures répressives et taxatrices….
        Il y a des changements climatiques mais ils sont mal analysés (ou decrit avec des idees simplistes alors que c est ultra complexe) les pouvoirs politiques ne disposent pas d un thermostat a +/_ 0,5 degres, c est de la pensée magique…
        L écologisme politique instrumentalisédes bobos citadens est un vrai danger car il détourne les citoyens naifs et peu informés des vrais problemes, environnement, surpopulation, polution, mondialisme polluant…

        • Je ne sais pas trop ce que vous entendez par « politique » le mot étant devenu une sorte de mot-container de ce que tel ou tel rejette, sans rapport avec son sens initial qui est de s’occuper des affaires de la cité ou plutôt ici de la nation et des nations.

          Je lis des rapports GIEC depuis la fin des années 90 et effectivement ils se sont régulièrement trompés… en sous-estimant les conséquences du changement climatique.
          Le rapport cité ici s’intéresse au climat, ce qui ne veut pas dire, comme vous le relevez, qu’il n’y a pas d’autres aspects à prendre en compte et qu’il n’y a pas des liens entre ces aspects.

          Au final, pour ce qui est de cette question sur notre commune, l’important est de savoir s’il y aura (a) des conséquences sur notre commune, si nous devons faire des choses, quand et comment nous devrons les faire.
          Pour ce que j’en comprends, la montée des eaux est l’impact à la fois le plus prévisible et le plus probable. Il faut prévoir et agir préventivement si on veut gérer ce problème avec le moins de casse possible.

  6. Un graphique du SHOM en rade de Brest :

  7. 24/03/2018, Article du Télégramme sur la montée des eaux http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/niveau-de-la-mer-ca-monte-toujours-plus-vite-24-03-2018-11898937.php

    Synthèse : un niveau de la mer qui pourrait prendre entre 40 et 80 cm supplémentaires, d’ici 2100

    Submersions ponctuelles
    La pression exercée sur les ouvrages d’art portuaires accélère leur niveau de sollicitation et leur vieillissement. Une élévation de quelques centimètres du niveau de la mer entraîne une pression gigantesque sur les quais. À certains endroits, faudra-t-il surélever certains ouvrages pour éviter les épisodes de submersion ou, au contraire, accepter et anticiper l’absorption de ces débordements dans les futurs aménagements ? Faudra-t-il consolider ou déployer des obstacles à la houle pour préserver au mieux ces ouvrages fatigués par le travail de la mer ? Ces onéreux travaux ne seront pas duplicables à l’infini. Il faudra, sans doute, accepter des épisodes de submersion ponctuelle et adapter les locaux et les habitats en conséquence, reculer ou déménager les zones qui n’accepteront pas la montée des eaux.

  8. Une vidéo sur la manière de réduire notre impact sur le climat.
    https://twitter.com/brutnaturefr/status/988408394653593602

  9. À l’occasion d’une promenade, nous avons eu la surprise de constater qu’à la plage de Bertheaume il y avait eu un abattage d’arbres en nombre et ne présentant pas de maladie ou autre. Une situation lamentable car cela fait partie du paysage et de la beauté des lieux. Que se passe t-il dans la tête du maire ?

    Il faut préserver les terres agricoles alors que de son côté, il autorise arrachages, abattages …
    Philippe et Clarysse


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *