Débat : cœur de bourg

Responsable du débat :

  • Ph. RIS

coeur de bourg

Le permis de construire (avril 2019)

L'école en avril 2019

Les articles relatifs à ce débat :

Vous avez la parole

  1. soutenez notre demande auprès du préfet pour qu’il accorde la protection d’urgence du bâtiment
  2. soutenez notre volonté de réhabilitation de l’ancienne école
  3. soutenez notre volonté d’intégrer plus de considérations environnementales dans le projet cœur de bourg
  4. soutenez notre volonté de retravailler le projet en concertation avec la population
  5. alertez tous les communes de France.

23 Commentaires

  1. Voici le communiqué que le Kafe Citoyen souhaitait lire à l’occasion du conseil municipal du lundi 16 septembre puisque la signature du compromis de vente Coeur de Bourg était à l’ordre du jour.
    Si l’intervention de personnes non élues au conseil est impossible, il est assez courant que le Maire autorise l’expression démocratique : il faut simplement qu’il soit averti avant le conseil, qu’il procède à une suspension temporaire du conseil le temps de l’intervention puis qu’il reprenne normalement le conseil. Ceci se fait régulièrement en France et à Brest en particulier.

    Le Maire de Plougonveiln a argué du fait que nous n’apportions pas d’informations complémentaires pour refuser. On notera que même cet argument ne tient pas puisqu’il ne nous a à aucun moment demandé le contenu de notre communication !

    Voici donc la communication que nous souhaitions faire hier soir, dans le respect des règles républicaines et dans la stricte légitimité démocratique.


    Kafe Citoyen, Communiqué pour le conseil municipal de Plougonvelin du 16/09/2019

    Ceci est un communiqué de l’association Kafe Citoyen adressé aux élus de la commune de Plougonvelin.

    Nous souhaitons interpeler le conseil municipal à propos du projet cœur de bourg.
    Nous souhaitons rappeler que nous partageons les objectifs du projet, à savoir redynamiser l’économie et l’habitat du cœur de notre commune.
    Depuis maintenant 10 mois, le Kafe Citoyen a participé à l’animation du débat public sur ce projet. Il en ressort clairement que les choix architecturaux, d’habitation, économiques, écologiques et patrimoniaux posent problème à de très nombreux habitants de notre commune.
    Nous nous associons à tous les Plougonvelinois qui demandent une vraie concertation sur les choix d’architecture du projet.
    Nous voulons préserver une identité urbaine forte pour notre commune.
    Nous demandons que l’ancienne école bâtie au XIXème siècle par la IIIème République soit sauvée. Nous souhaitons l’intégration de la fleur de blé au projet.
    Nous partageons les inquiétudes liées aux incohérences sur les appartements résidentiels, en particulier des charges potentiellement incompatibles avec un habitat social.
    Nous redoutons un échec économique prévisible de la commercialisation des locaux commerciaux et nous refusons de devoir assumer dans les années à venir un nouvel endettement lié à l’obligation de racheter les invendus. Après Keraudy et la piscine, un nouvel accident budgétaire mettrait la commune dans une situation financièrement périlleuse pour de nombreuses années.
    Nous en appelons aux membres du conseil. Ce projet n’a en l’état reçu aucune validation démocratique. Dans une République respectueuse de ses citoyens, il n’est pas envisageable qu’un projet aussi important et rencontrant autant de retours négatifs puissent être adopté sans un soutien fort des citoyens. À quelques mois des élections, il semble facile d’ouvrir un débat clair permettant d’aboutir à un choix incontestable.
    En conséquence, au nom des principes républicains et démocratiques, nous demandons au conseil de procéder à un débat sans vote sur le projet cœur de bourg et de ne pas mettre en vente les terrains liés à ce projet.
    À défaut, nous demandons aux membres du conseil, en leur âme et conscience, de ne pas le voter.
    Enfin, au cas où la vente des terrains serait imposée malgré tout, nous demandons aux acquéreurs de différer leur offre jusqu’à ce les citoyens de notre commune se soient exprimés démocratiquement selon les règles normales de notre République.

    • Merci à Guy pour la prise de notes suivantes lors du conseil municipal du septembre.

      Le projet cœur de bourg est un projet immobilier incluant logements, commerces et maison médicale.
      Dans l’exposé de la majorité, il inclurait une boulangerie de 206 m²
      D’autres idées sont avancées sans détails : espace de co-working, café service, commerce bio, poissonnerie.
      Une pharmacie de 336m² avec au dessus appartement T2 T3 T4 est envisagée.
      Maison médicale serait Place Général de Gaulle à la place ancienne école de Roz Avel (qui n’est pas l’école « Jules Ferry »)
      La municipalité évoque l’arrivée d’un orthophoniste, un ou plusieurs kinésithérapeutes avec au dessus 4 T2, 1 T3. Un ostéopathe et un dentiste sont également annoncés.

      (NDR : à ce jour nous n’avons aucun élément qui permettent de connaître la réalité de l’intérêt ou de l’engagement de ces professionnels).

      Cœur de bourg augment la capacité de stationnement à 160 places de parking pour 835 m² de commerce, 395 m² maison médicale, 1765 m² logement dont 7 logement sociaux.

      Après ce premier exposé de Ch. Calvez le débat s’engage avec une intervention de Mr Le Borgne qui regrette que l’association « KafeCitoyen » n’ait pas eu l’autorisation de faire une déclaration au conseil.
      Réponse du maire : « Pas de suspension de séance pour un avis du public »

      (NDR : à aucun moment le maire n’a demandé au Kafe Citoyen quel était le contenu de la communication et son refus ne pouvait donc pas être motivé par le fond de la communication qu’il ne connaissait pas).

      L’opposition objecte que pour un tel projet on ne désigne pas qu’un seul architecte et qu’on n’a pas mis plusieurs acteurs en concurrence.
      Le projet est structurant pour de longues années. L’opposition Bacor apporte des éléments de contestation sur la forme du projet.

      Il est relevé qu’avec un permis déposé et une vente la contestation du projet devient très difficile.
      Pour la majorité, la maison de la santé serait déjà remplie, mais elle ne donne aucun nom de praticiens s’étant engagé.
      Pour les commerces la vente n’est pas terminé. Là non plus, aucun engagement ferme de commerçants n’est donné par la majorité.

      Intervention de Mr Pelleau directeur général de BMH.
      Il indique que pour BHM il est nécessaire d’avoir une précommercialisation à hauteur de 50% et que c’est une condition suspensives au projet.
      Pour ce qui est des locaux commerciaux, en cas de non-vente, la mairie devra les racheter.

      Sur demande de l’opposition Le Borgne, le maire est à l’initiative du projet et c’est lui qui a appelé BMH. BMH a choisi son architecte
      Le maire indique qu’initialement la communication sur le projet n’intéressait pas grand monde.

  2. Communiqué du Kafe Citoyen

     
     
    Le Kafe Citoyen a appris comme nos concitoyens de Plougonvelin page 8 du bulletin estival de la commune que BMH sera présent « dans les locaux occupés par les associations, rue Pen Ar Bed pour [] présenter le projet [cœur de bourg] et prendre les réservations pour les appartements et les commerces »

    L’information est surprenante et nous tenons à rappeler que :

    • à ce jour les démolitions liées au projet sont gelées et pourraient le rester pendant une année le temps que les monuments historiques classent ou pas l’école,

    • le terrain n’appartient toujours pas à BMH à notre connaissance et BMH n’est que le promoteur et maître d’œuvre choisi par la municipalité,

    • les annonces d’occupation des locaux commerciaux se sont révélées fausses pour celles que nous avons pu vérifier,

    • il existe une opposition forte et durable des Plougonvelinois au projet en l’état (mais ils sont globalement d’accord sur les finalités du projet lui-même).

    Les élections de mars 2020 permettront de trancher tous ces points de façon démocratique, simple et claire. Nous ne comprenons donc pas pourquoi BMH trouve urgent de précipiter les choses et de risquer de se trouver en situation de devoir annuler d’éventuelles prises de commandes et surtout de soulever en plein été un nouveau mouvement de protestation.

    Philippe Ris, président du Kafe Citoyen

  3. Un exemple parfait qui illustre ce qui diffère d’une maison de caractère avec une maison insipide. Il s’agit de la même maison au trez-hir (merci au groupe facebook T’es de Plougonvelin Si) :

  4. Merci à l’association Urgence Patrimoine pour son soutien !

  5. L’école aujourd’hui :

  6. L’école au début du XXème siècle :

  7. Nous rendons public ce courrier envoyé le 8 avril 2019 au directeur de l’agence du CMB de Plougonvelin (pas de retour au 19/04/2019):
    courrier coeur de bourg pour l'agence du CMB

  8. Nous rendons public ce courrier envoyé le 8 avril 2019 au directeur général de BMH (pas de retour au 19/04/2019):
    courrier BHM coeur de bourg

    • Nous avons reçu la réponse du directeur général de BMH. Voici la partie qui correspond aux réponses que nous lui posions :

      Pour les informations que vous sollicitez, sachez que nous sommes le maitre d’ouvrage de l’opération, que nous avons vocation à acquérir le foncier et à démolir ce qui doit l’être, que l’opération ne sera lancée que si la commercialisation des logements appelés à être vendus est suffisante et qu’enfin, comme il est d’usage, les surfaces commerciales qui ne seraient pas vendues seront acquises par la commune, car nous n’avons pas vocation à porter les commerces en tant qu’opérateur public à caractère social.

  9. La municipalité a fait connaître ses réponses à Tamm Ha Tamm dans le Télégramme et Ouest France du 10 avril 2019. Le Kafe n’est pas impliqué dans cet échange, mais dans le cadre du débat public sur le sauvetage de l’ancienne école communale, nous ne pouvons pas ne pas apporter quelques éléments et rappels.

    Sur le fond, pas d’information nouvelle donnée par la municipalité, et les mêmes interrogations demeurent :
    – le projet intègre un pôle médical, ce qui peut être intéressant pour les Plougonvelinois, mais combien de praticiens se sont engagés formellement ou pas ? Avoir une liste publique de médecins permettrait de rendre plus attractif ce pôle pour les places qu’il reste à combler et clorait le débat sur cet aspect précis.
    – à défaut d’information nouvelle, la municipalité change son angle d’attaque : les Plougonvelinois qui demandent à conserver l’ancienne école sont désormais considérés comme des défenseurs de (je cite) « l’implantation des grandes enseignes et des services en périphérie de la zone urbaine au détriment du petit commerce de proximité en centralité ». Surprenant. Outre le fait que ce sujet des « grandes enseignes » n’a pas été abordé du tout dans nos débats et que cela dépend à ma connaissance plus de l’intercommunalité que de la commune (mais je peux me tromper), je ne crois pas que ce soit une bonne idée de désigner Intermarché comme cible pour détourner l’attention d’une demande citoyenne simple, claire et légitime : sauver l’école sans remettre en cause le projet.
    – concernant les petits commerces de cœur de bourg, la situation est effectivement de plus en plus préoccupante. La municipalité précédente n’avait pas réussi à remplir les espaces commerciaux neufs de la rue Pen Ar Bed. Depuis nous avons vu des commerces ouvrir, fermer et hélas pas remplacés. Deux locaux commerciaux supplémentaires sont vides rue Pen Ar Bed, le bureau de Poste a été abandonné, un local commercial s’est vidé en haut de Saint Yves. La situation est très préoccupante et nous espérons tous qu’un projet de revitalisation peut inverser les choses. Mais là encore, quel est la liste des commerçants qui se sont formellement engagés à venir ? Et nous parlons de nouveaux commerçants, pas de déplacement de commerces d’un côté de la rue à l’autre. La vitalité économique d’un bourg ne dépend pas que d’une opération immobilière.
    – Nous n’entrons pas dans le débat (récurrent) de la réputation de l’architecte. Par contre, nous demandons à nouveau la consultation du CAUE pour avis complémentaire. C’est son rôle !
    – L’ancienne mairie est appelée au secours de la mémoire : puisqu’on conserve ce bâtiment, on pourrait détruire l’école si on lit cet article. C’est bien mal comprendre l’Histoire. Les écoles « Jules Ferry » portent plus que l’histoire d’un bâtiment. Elles sont les pierres de l’union et de l’esprit de la République, plus même que les mairies. Dans nombre de cas, les communes ont construit des écoles avant de construire leur mairie et ce sont les écoles qui faisaient office de lieu de réunion de la municipalité, l’instituteur prenant alors souvent le rôle de secrétaire de mairie. Et l’école de Plougonvelin a en plus une histoire propre au village, entre autre de résistance passive à l’occupation allemande.

    Nous rencontrons le Maire la semaine prochaine et nous espérons avoir quelques réponses. Nous réaffirmons également notre volonté d’un débat aussi apaisé que possible incluant la municipalité autant que les Plougonvelinois pour obtenir des aménagements à ce projet.

  10. Cette église a été détruite en 2013. Religieux ou pas, l’Europe a bâti son identité en grande partie avec de la pierre. À la place du bâtiment de cette vidéo un square a été construit. Il y a sans doute eu de supers arguments financiers et pour un hygiénisme urbain topissime pour ne pas la sauver.

    Mais l’âme d’un peuple, la vitalité d’une culture, la fierté des anonymes qui passent devant tous ces bâtiments sont d’une toute autre nature, d’une toute autre importance. Nous avons besoin de liens avec notre histoire, nous avons besoin de références communes sur le territoire de notre pays.

    Je ne suis pas pour vivre dans la poussière des vieilles pierres lorsque cela nous empêche d’avancer, de progresser. Il y a même des vieilles pierres dont il est important de se débarrasser. Mais en dehors de ces cas, cela ressemble à quoi un présent qui vient de nulle part ? C’est quoi la vie d’un Homme sans mémoire ?

    Nous à Plougonvelin, c’est une petite école de la République que nous voulons sauver. Des pierres sans importance, de rien du tout. Mais des pierres qui disent beaucoup de nous.

  11. Suite au kafe citoyen du 22 février 2019, voici le courrier que nous avons fait parvenir au Maire de notre commune :

    courrier au maire plougonvelin

  12. Le CAUE est un organisme qui peut venir en aide aux communes qui ont des projets d’urbanisme. Lors de son débat de février, le souhait de le saisir a été exprimé.

    http://www.caue-finistere.fr/vous-etes-un-elu-une-collectivite/

  13. francoise sanquer

    le cahier de dolénaces est ouvert à télécharger sur le site de la mairie et adresser à la mairie par courrier ou mail

  14. nous allons tout tenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *