Le projet coeur de bourg à Plougonvelin

Que pensez-vous du projet cœur de bourg ?

Cette page avait été initialement créée à titre d'information sur la rénovation du bourg. Cependant, comme de nombreuses remarques nous ont été remontées, nous en changeons un peu l'objet :

  1. si vous avez des remarques générales, n'hésitez pas à continuer à le faire
  2. concernant spécifiquement le projet de destruction de l'ancienne école, des actions de sauvetage sont envisagées. Continuez-donc à nous donner votre avis sur cette destruction et n'hésitez pas à nous envoyer tous les témoignages et éléments qui pourraient permettre de la sauver.
coeur de bourg plougonvelin

Prochaine date à retenir : jeudi 29 novembre à 20h à l'espace Keraudy, réunion publique

Nous étions présents à la réunion de présentation du projet coeur de bourg qui s'est tenue le 12 septembre à Keraudy

La municipalité et les architectes nous ont présenté un projet très avancé. À ce stade les informations qui sont données dans la suite de cet article sont susceptibles d'évoluer.

Le permis a été déposé et est en cours d'instruction à la CCPI depuis le 26 octobre pour une ouverture de chantier prévue au deuxième trimestre 2019 et une livraison au troisième trimestre 2020.

Considérations générales

L'aspect du cœur de bourg et de la place du général de Gaulle seront très largement modifiés par le projet. Un grand nombre de bâtiments actuels seront rasés pour être reconstruit dans un style que l'on peut qualifier moderne avec quelques rappels néo-bretons.

Côté bourg, l'ancienne mairie sera conservée et l'espace intérieur proposé à la vente, le bâtiment "aux marins" sera rasé et reconstruit. Nous pouvons confirmer que l'ancienne école datant du XIXème siècle sera elle aussi rasée. Une placette sera créée.

Côté place du général de Gaulle, les accès et places de parking sont conservés, seul le trottoir devrait être rétréci. Le passage entre le bourg et la place sera conservé.

coeur de bourg plougonvelin
coeur de bourg plougonvelin

Les bâtiments

Les nouveaux bâtiments intégreront des logements et/ou des espaces commerciaux et tertiaires sur trois niveaux.

Le bâtiment respectera la RT 2012 mais n'inclura pas d'éléments écologiques style panneaux photovoltaïques ou chauffe-eau solaires. Le chauffage sera électrique et les chauffe-eau thermodynamiques.

26 logements, du T2 au T4 sont prévus, plus 1000m2 de surface tertiaire :

  • Les T2 auront une surface entre 40 et 45m2 pour des tarifs entre 125Keuro et 130Keuro.
  • Les T3 auront une surface entre 55 et 68m2 pour des tarifs entre 160Keuro et 178Keuro.
  • Les T4 auront une surface entre 74 et 85m2 pour des tarifs entre 225Keuro et 235Keuro.

Les futurs occupants

Quelques logements sociaux sont réservés dans l'espace donnant sur le coeur de bourg. Le reste des appartements sera à la vente.

Les locaux professionnels ont commencé à être réservés. On devrait trouver une boulangerie (au rdc de l'actuel "aux marins"), une banque (à la place de l'ancienne école), une pharmacie, un traiteur, un poissonnier.

Côté pôle médical, on devrait trouver un médecin, un cabinet infirmier, un ostéopathe et peut-être un dentiste et un orthophoniste.

Les actions en cours sur l'école de garçons de Plougonvelin

Contrairement à l'ancienne mairie, le projet ne prévoit pas de sauver ce bâtiment construit en 1884 et chargé d'histoire et d'émotion. Mais la messe n'est pas encore dite pour cette très laïque école.

Nous mettons à disposition cette page pour tous ceux et celles qui souhaitent s'exprimer sur ce sujet et nous réfléchissons à la meilleure façon d'être utile aux Plougonvelinois sur le projet Cœur de bourg.

Conclusion

Nous relayons l'information dont nous disposons. Si le projet de rénovation du bourg nous semble bien avoir un sens, il apparaît cependant qu'il doit donner plus de cachet à celui-ci et pas l'affadir, qu'il serait souhaitable qu'il soit plus ambitieux du point de vue du respect de l'environnement et de l'impact climatique et surtout qu'il n'ampute pas la mémoire de la commune.

N'hésitez cependant pas à nous communiquer vos remarques et attentes.

 

Ph.RIS

Presse

Télégramme
coeur de bourg plougonvelin
coeur de bourg plougonvelin
Pour marque-pages : Permaliens.

18 Commentaires

  1. Quelques informations sur le coût du projet (à vérifier, nous sommes preneurs de documents officiels sur le sujet) :

    * transactions 2016 achat Fleur de Blé : 190 k€ sans les frais
    * achat longères, mandat précédent : 77 k€
    * coût du presbytère qui devient « maisons des associations » (certaines associations doivent quitter les bâtiments qui vont être rasés))
    * cession des lots à BMH : 500 k€, a priori budgétise sur 2019.
    * chantier de démolition à la charge de la commune : ?
    * autres travaux sur le bourg mais lié au projet : ?

  2. Bonjour,

    les avis semblent converger rapidement dans le même sens :

    – Conservation du patrimoine
    – Manque de consultation et de transparence
    – Engorgement de la zone
    – Absence de vocation écologique

    La commune a évolué en terme d’habitants durant les derniers temps. Les raisons principales sont peut être liées à une conjoncture économique avec un marché immobilier dynamique (comme partout), une conjoncture sociale avec un besoin de retour aux racines et à la vie de village,et une conjoncture « touristique » qui continue sa progression.

    Pourquoi Plougonvelin pour les gens qui viennent de l’extérieur ? Car il y a une vie de village avec l’environnement qui va avec, car c’est village sympathique pour y passer des vacances, car l’immobilier restait accessible, car les gens qui y ont grandi tiennent à leur village sans être opposés à toute évolution.

    Aujourd’hui, la stratégie mise en place va à l’opposé de ces sentiments. On propose de raser des bâtiments chargés d’histoire au profit d’une promotion défigurant l’environnement bordé de bâtiments en pierres très bien entretenus.

    Le Trez-Hir a déjà subi des constructions inadaptées en terme d’esthétique et d’environnement. Par pitié ne laissez pas faire la même chose dans le bourg !

    Je ne cautionne absolument pas ce projet pour lequel aucune profession médicale ne semble porter d’intérêt du fait de la valeur locative ou du fait des prix de vente annoncés. Ce projet doit être réduit et modifié en terme d’architecture.Les commerces souhaitant se déplacer dans les futurs locaux le font afin de ne pas voir un concurrent s’y installer. Donc il y aura peu de nouveaux commerces.

  3. La moindre des choses ne serait-elle pas de demander un référendum pour avoir l’avis de tous les Plougonvelinois?

  4. Je relaie un mail de M. Claude le Guitton qui a réalisé un photomontage (je cite)
    « reprenant le projet permettant de comprendre à travers ce visuel que nous sommes en transition énergétique, c’est pourquoi le toit en permaculture, le transport en commun et le pédibus y apparaissent symboliquement.

    Le projet de la Mairie se défend sur le plan de la mixité sociale mais il n’est pas ambitieux sur le plan environnemental par habitude et par mauvais calcul. Pourtant un investissement supérieur sur da la technologie DD permettrait des économies financières à moyen terme et des réductions d’émission de gaz à effet de serre sur le long terme.

    La maire assume le choix de ne pas réhabiliter la Fleur de blé du fait du coût et des normes pour un usage commercial. Elle précise qu’en cas de création d’une maison des associations ou du patrimoine ou d’un point de départ touristique, celà aurait été cohérent mais son programme est de développer le commerce au bourg. Pourtant, aucun audit ni étude n’est aller dans ce sens. Créer du logement sans communs où l’on se pose et où l’on échange est un autre argument pour valoriser ce patrimoine pouvant redevenir accueillant. »


  5. nous n’avons déjà pas la chance de vivre dans une région qui a été préservée des dégâts de la guerre. si en plus on détruit le peu de beaux batiments qui nous reste, il n’y aura plus aucun cachet! et la moindre des choses serait tout de même de consulter les habitants de Plougonvelin!

  6. Le bourg est encore dénaturé, plus aucun caché, on est bien loin de ce que Le Conquet arrive à faire… Et dire que j’habiterai en face de cet affreux immeuble cubique et sans charme , désolant. De plus, les panneaux d’avis d’enquête ont été mis puis enlevé puis remis…

  7. C’est tout bonnement un massacre! Je trouve honteux de raser ce patrimoine! Une telle chose ne se passerait pas dans une autre region ou les gens et élus se soucis de la sauvegarde du patrimoine. Il est toujours possible de raser les intérieurs tout en gardant les façades.

  8. c est triste de faire disparaitre les batiments de notre ecole publique pour l ecole fait partie de notre patrimoine

    • Je pense qu’il est possible de concilier la rénovation du bourg avec la conservation d’un bâtiment chargé d’histoire et de souvenirs. Il faut juste que la municipalité accepte quelques concessions sur ce projet.

  9. Nous souhaiterions connaître l’avis de Ppt sur ce projet.

    • Marie-Pierre Gac

      Il est intéressant d’envisager de réorganiser le cœur du bourg mais il est dommage de ne pas utiliser l’existant dont l’ancienne école. Je doute que les nouveaux bâtiments vieillissent aussi bien que ceux voués à disparaître. Qu’en est-il de la maison en vente en face de la boulangerie ? J’imaginais qu’elle puisse être intégrée au projet ?

  10. Cela vaut peut-être la peine de voir s’il est possible de faire une petite évolution sur ce projet pour sauver l’ancienne école.

  11. francoise sanquer

    Et c’est ainsi que meurent les mémoires ….

  12. francoise sanquer

    certes ! Mais il n’a pas été prévu de « votations »auprès de la population pour décider du sort de ces bâtiments ! Encore un pan de l histoire locale qui va disparaître .

  13. PICHARD Brigitte

    bonjour,
    personnellement je trouve bien triste d’effacer ainsi une grande partie de l’histoire du bourg de Plougonvelin et inacceptable pour l’environnement et le développement durable de détruire des bâtiments existants alors qu’on va gaspiller encore de nouvelles ressources naturelles pour en construire d’autres.

    • BAUZA GIL Francisca

      Je suis du même avis que Brigitte. le bourg a déjà bien souffert depuis des décennies et ça continue; De plus la rénovation aurait coûté moins cher à mon humble avis. La mémoire s’éfface peu à peu. l’école eszt un bâtiment magnifique c’est une misère de le raser.

  14. Francoise Sanquer

    et la circulation centre bourg sera probablement compliquée jusqu’à la livraison « mais pas tout le temps « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *