Respect de l’urbanisme et de la biodiversité : interrogations sur les travaux du lotissement du Pradigou

Un nouveau lotissement est en cours de réalisation sur la zone dite du Pradigou de Plougonvelin.

Nous avons été alerté par certains habitants de ce quartier sur le fait que sur ce chantier des talus ont été rasés et des arbres coupés. Comme on le voit sur les photos ci-dessous prises le 23 mars 2018, il ne s’agit pas de petits arbres mais bien de très beaux spécimens.

Outre le fait que la destruction de haies et de beaux arbres ne fait pas honneur à l’image rurale et touristique de la commune, les riverains relèvent aussi que le règlement du PLU ne serait pas respecté. En effet, les points 5 & 6 de l’article II du PLU indiquent :

ARTICLE 2 : PORTÉE RESPECTIVE DU RÈGLEMENT A L’ÉGARD D’AUTRES LÉGISLATIONS RELATIVES A L’OCCUPATION DES SOLS
(…)

5 – Les haies ou autres éléments végétaux intéressants répertoriés sur le document graphique au titre de l’article L.151-23 du code de l’Urbanisme seront conservés et entretenus par le propriétaire. Si des modifications de ces éléments s’avéraient nécessaires, les travaux feront l’objet d’une déclaration préalable et des mesures compensatoires pourront être exigées.
Les destructions de haies ou autres éléments végétaux intéressants répertoriés sur le document graphique feront l’objet d’une compensation systématique en termes de valeur environnementale et pour ce qui concerne les services écosystémiques rendus.

6- Les coupes et abattages d’arbres sont soumis à autorisation dans les espaces boisés classés figurant comme tels aux documents graphiques du présent PLU (sauf dans les cas de dispense de cette demande d’autorisation fixés par l’article L.113-2 du code de l’urbanisme).

À notre connaissance la municipalité n’a pas réagi aux alertes des riverains. Une partie du mal est hélas fait et même au-delà du simple aspect réglementaire il nous semble important de conserver le caractère rural de notre commune et de travailler à la sauvegarde de la biodiversité, en particulier à l’heure où les scientifiques alertent sur la baisse alarmante de cette biodiversité dans nos campagnes françaises.

Écologie et développement ne s’opposent pas lorsque l’on prend le soin d’y consacrer l’attention nécessaire. Le cas du lotissement du Pradigou est tout à fait exemplaire : des talus maîtrisés et des arbres en bonnes santé ne nuisent absolument pas au développement de l’habitat, ils en augmentent même l’agrément tout en participant à l’arrêt de la destruction de la biodiversité. C’est l’intérêt des habitants actuels et futurs du quartier. C’est l’intérêt de toute la commune en terme de qualité de vie et d’image. C’est l’intérêt de toute la zone naturelle de cette partie de l’Iroise.

Alors serons-nous les seuls à être aux côtés des habitants du Pradigou ?

Ajout du 17/07/2018

En conseil municipal du lundi 16 juillet 2018, la création d’un « jardin de pluie » a été annoncée par la municipalité dans le but d’essayer de gérer les problèmes liés à la forte humidité de cette zone (qui ne porte pas le nom de Pradigou pour rien). En effet, bien qu’en haut de colline, la structure géologique de cette zone ne permet pas une évacuation facile des eaux de pluie qui s’accumulent donc et finissent par former une zone quasi marécageuse en fin d’hiver.

Derrière le nom très poétique de « jardin de pluie » se cache en fait une zone destinée a essayer de drainer l’humidité du lotissement proche.

Il apparaît au final que l’urbanisation de cette zone pose un soucis qui n’a certes pas été amélioré par la gestion des arbres qui pré-existaient. Espérons que les nouveaux travaux des hommes réussiront à corriger les problèmes induit par l’urbanisation. Se battre contre la nature est cependant généralement un travail coûteux aux résultats hasardeux.

Le PLU

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. je parlerais bien de:https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/tempete-xynthia-6-ans-apres-une-stele-est-dressee-charron-939386.html où il était bien connu de tous des risques de construire à cet endroit .. mais ce serait peut être malvenu . Pourtant , il semble utile de prévenir avant de guérir , mes Maîtres me l’ont appris bien que cette action de prévention ne soit inscrite que depuis peu dans les statuts de la Sécurité Sociale .
    Alea jacta est dira t’on ensuite .. Je ne suis bien entendu pas d’accord ! Mais que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *