Communiqué de presse du 13 septembre 2019

Projet coeur de bourg

Résumé

Le Kafe Citoyen appelle les conseillers municipaux à ne pas voter pour le compromis de vente de coeur de bourg. Nous demandons de n’engager aucune action sur ce projet jusqu’aux élections de mars 2020 de façon à permettre au débat de se faire et d’aboutir à un choix démocratique légitime apaisé et incontestable à l’issue des élections municipales.

Texte

Le maire de la commune de Plougonvelin a convoqué un conseil municipal pour le lundi 16 septembre 2019. À l’ordre du jour de ce conseil municipal figure en particulier un projet de vente des terrains et bâtiments impliqués par le projet coeur de bourg.

Depuis que ce projet est connu en détail, le Kafe Citoyen et un certain nombre d’associations plougonvelinoises non représentées au conseil municipal ont émis des réserves, des désaccords et sur certains points des refus sur les composantes de ce projet. Le dialogue désiré s’est cependant achevé en fin de non recevoir de la part de la municipalité.

En particulier, après avoir vérifié les éléments officiels qui nous avaient été communiqués, il apparaît évident qu’en l’état l’opération immobilière sur les locaux commerciaux a toutes les chances d’être déficitaire et de peser lourdement sur les budgets à venir de la commune.

Les choix architecturaux faits sans concertation avec la population n’apparaissent pas optimaux. En particulier et au-delà des « goûts et des couleurs », l’absence d’un engagement sur les enjeux climatiques, écologiques et énergétiques est préjudiciable et pèsera là-aussi négativement dans les années à venir.

Enfin, la destruction de l’ancienne école municipale a provoqué un débat et un engagement populaire qui apparaîtrait comme méprisé et foulé au pied si cette école venait à être détruite sans avis clair et démocratique des Plougonvelinois. Rappelons par ailleurs qu’au regard de l’histoire de cette école de la IIIème République et de son intérêt pour le bourg, une demande de classement aux monuments historiques a été déposée à la DRAC et que le préfet a par quatre fois été sollicité pour déclencher une mesure de protection d’urgence de ce bâtiment (cf. document joint). Le préfet n’a pas  répondu à ce jour.

Aujourd’hui, nous appelons à la responsabilité des membres du conseil municipal. Nous les appelons à ne pas voter pour le compromis de vente à BMH. Ce projet en général et la destruction du centre bourg n’étaient pas, en l’état, un élément programmatique du mandat municipal de la majorité Gouerec. Or un tel bouleversement au coeur de notre commune avec de telles implications sur les années à venir ne peut pas se faire sans légitimité démocratique.

Nous demandons donc une suspension de toutes les actions concernant coeur de bourg jusqu’aux prochaines élections. Ce délai permettra à chaque citoyen de notre commune d’être complètement informé sur le projet actuel mais aussi sur les nombreuses propositions alternatives qui ont déjà été proposées. À l’issue de cette période, chaque citoyen de la commune pourra exprimer son choix et la majorité municipale aura alors toute la légitimité démocratique de mettre en oeuvre ce choix de façon apaisée.

C’est ainsi qu’en République une municipalité respectueuse de la démocratie doit fonctionner.

 

Le président du Kafe Citoyen

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés